Image default

Prendre conscience de ses émotions pour perdre du poids

On veut tous un jour perdre du poids pour des raisons qui nous sont propres ! Pour certain, perdre du poids c’est assez simple.Tandis que pour d’autre personne, cela devient une vraie bataille engagée. Chaque jour, nous voyons des centaines de solutions pour perdre nos kilos superflus. Mais savez-vous qu’en prenant conscience de nos émotions, nous pouvons perdre du poids ? Voyons comment…

Ce foutu chiffre sur la balance qui ne veut pas descendre !

 

Un jour, une femme qui cherchait à perdre du poids depuis des années m’a appelé. Quand je lui ai demandé : quelle était l’émotion qui la faisait manger ? Elle était incapable de me répondre. D’ailleurs, elle ne comprenait pas bien le lien entre arrêter de manger du chocolat et les émotions… Pour elle son problème relevait de sa gourmandise et de son manque de volonté à contrôler son comportement. Elle pensait que si elle était assez forte et déterminée elle perdrait du poids.

 

Alors, je lui ai proposé de faire une expérience avant notre première séance d’hypnose à Paris. Je lui ai proposé de prêter attention à l’émotion qu’elle ressentait avant de manger. Devinez quel a été le résultat ? Deux semaines plus tard, nous avons eu notre première séance et elle m’a raconté qu’elle avait déjà perdu un kilo en faisant la méthode.

 

Très étonnée, elle n’a pas compris comment cela avait fonctionné. Mais, force est de constater que cela a fonctionné !

 

Cette femme qui avait passé un été entier à perdre ce fameux kilo, venait de trouver un des vrais leviers qui allait lui permettre de faire diminuer son poids progressivement.

Pas de privation ni de changement d’alimentation particulier, juste prêter attention à son alimentation lui a permis d’entamer la perte de poids…

 

 Quoique vous fassiez, si l’inconscient veut que vous soyez en surpoids, vous resterez en surpoids !

 

A contrario, une autre cliente m’a raconté qu’elle se préparait tout le temps à manger, elle n’a aucun produit industriel chez elle ni de produit transformé ou sucré. Elle mange beaucoup de légumes et varie son alimentation. Et pourtant elle reste en surpoids ! Mais, pour quelle raison ?

 

Et bien son cerveau estimait qu’elle devait se maintenir en surpoids. Sûrement à cause d’un apprentissage inconscient. Une sensation de solitude et de tristesse qui l’amenait à avoir des crises de boulimie. Ainsi, elle passait en mode “pilote automatique” et se retrouvait à manger un kilo de brocolis avec un litre d’huile ! Juste pour trouver des calories et par conséquent grossir…

 

Sauf que suite aux séances, cette cliente a commencé à prendre conscience de ses émotions. C’est ainsi, qu’elle s’est aperçue que manger était une source de réconfort. Ça la ramenait au moment où elle était petite ! Un moment, où elle se sentait heureuse, entourée, aimée. En effet, ses parents travaillaient tellement, qu’elle n’avait que peu de temps à passer avec eux. Ainsi, manger, était un moyen inconsciemment de se remémorer ses moments avec ses parents (décédés depuis).

 

En prenant conscience de ce sentiment d’absence et de tristesse, nous avons pu aider cette cliente à réduire fortement ses crises de boulimies et donc lui faire perdre du poids.

 

 Exercice pratique : déterminer vos émotions !

 

A chaque début de repas ou de grignotage, demandez-vous simplement dans quelle émotion êtes-vous à cet instant T ? Est-ce du stress, de l’angoisse, de la mélancolie, solitude, joie ou bien même de la colère ?

 

Soit vous vous apercevez que ce n’est pas une vraie faim. Alors, vous pouvez laisser exprimer cette émotion de la façon dont vous le souhaitez.Comme par exemple faire du dessin, allez crier ou bien même aller faire un câlin à son animal domestique.

 

Soit vous n’avez pas le temps ou ne pouvez pas exprimer votre émotion tout de suite. Il vous faudra alors simplement dire à l’émotion que vous l’avez entendu. Par exemple : “j’ai compris qu’il fallait que je m’occupe de toi, je ne peux pas m’occuper de toi tout de suite, mais est-ce que tu peux revenir après le repas ou demain après-midi, je m’occuperai de toi à ce moment-là. On ira… au choix : faire du dessin, course à pied…”

 

Ne cherchez pas à lui mentir, elle le saura. Soit elle ne partira pas, soit elle reviendra encore plus fortement si vous ne vous en êtes pas occupé(e). Tel un enfant, elle reviendra inlassablement vous titillez tant qu’elle n’aura pas eu ce qu’elle voulait.

 

Ainsi à l’avenir, vous ferez cette activité préventivement, pour combler cette émotion afin qu’elle n’ait plus à s’exprimer autour des repas.

 

Cet exercice devrait vous aider à ne pas essayer de faire taire votre émotion par la nourriture.Mais, plutôt apprendre à l’écouter, la comprendre et l’intégrer dans votre vie quotidienne. Vous pourrez alors perdre ces fameux “kilos émotionnels” et entamer une perte de poids définitive et sans effet yo-yo !

Autres articles

La vitamine D est indispensable pour renforcer le système immunitaire !

administrateur

4 fruits qu’il faut impérativement manger Bio

administrateur

Quels sont les avantages de la viande bio ?

Odile

L’importance des compléments alimentaires dans la pratique sportive

Journal

Tout savoir sur la vitamine C : bienfaits, besoins journaliers, aliments et suppléments

Irene

Régime minceur : quels sont les changements à apporter à son alimentation ?

Odile