Image default
Sexo

Ejaculation féminine : Comment transformer votre partenaire en femme fontaine ?

Ejaculation féminine : Comment transformer votre partenaire en femme fontaine ?
5 (100%) 2 vote[s]

Quel homme n’a jamais rêvé de voir sa partenaire déverser sur lui sous l’effet d’une excitation intense un jet de liquide abondant ? Effectivement, la fontaine de certaines femmes lors des rapports est souvent considérée comme une preuve manifeste du plaisir qui les traverse et c’est pourquoi, pour homme, elle est le sujet de tant de fantasmes. Or, dans certaines conditions, chaque femme peut devenir, elle aussi, fontaine.

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine ?

L’éjaculation féminine est donc une manifestation sous forme de liquide du plaisir pris par une femme. En la matière, certains éjaculats ont été évalués contenant jusqu’à 300 cL de liquide ! Autant dit de suite que la quantité dépasse largement les quelques cL de l’éjaculat masculin. C’est donc bien d’abondance que nous parlons-là. Une abondance d’un liquide qui s’avère être inodore et non-salissant. Pourtant, bien que la question de son origine ce soit longtemps posée, l’éjaculation féminine délivrerait un liquide qui proviendrait tout droit de la vessie. Bien-sûr, il ne s’agit pas à proprement parler d’urine mais néanmoins d’un liquide qui en est proche à cette différence qu’il se trouve être nettement moins concentré en urée. Pas d’inquiétude à avoir quant à l’odeur donc.
Par ailleurs, si toutes les femmes peuvent devenir fontaine, il n’en reste pas moins qu’elles ne seront pas fontaines de la même manière. En effet, certaines femmes éjaculeront systématiquement, d’autres très occasionnellement. Les quantités seront également nettement différentes d’une femme à l’autre et selon les circonstances. Car, le facteur principal de déclenchement de l’éjaculation féminine est bien évidemment l’excitation associé à un relâchement total, ce dont nous allons parler maintenant.

Aider votre partenaire à devenir fontaine

En effet, pour qu’une femme devienne fontaine, il faut qu’elle apprenne à se libérer totalement au cours du rapport et à ne plus craindre, comme c’est parfois le cas, d’uriner. Car c’est là la sensation généralement ressentie lors des premières éjaculations. Tout simplement parce que quand on n’a auparavant jamais expérimenté d’éjaculation féminine, on l’associe à ce qu’on connait, c’est-à-dire : uriner. Rassurez-vous votre partenaire fera par la suite facilement la différence mais pour le moment, il faut qu’elle apprenne à se laisser aller et à se dire : « ok, si j’urine (ce qui n’arrivera pas) tant pis, je me laisse aller totalement et complètement au plaisir. » Dans ces conditions seulement, l’éjaculation féminine pourra subvenir. C’est pourquoi vous devez donc dans un premier temps affranchir votre partenaire à ce sujet afin qu’elle ne redoute plus de s’abandonner. Pour cela, n’hésitez donc pas à en parler avec elle mais aussi de lui faire lire éventuellement des articles sur le sujet ou encore d’autres témoignages qui lui permettront de mieux comprendre et réaliser de quoi son corps est capable.
Pour le reste, ce sera à vous de faire le travail !

Obtenir l’éjaculation féminine

Pour obtenir l’éjaculation féminine, il y a de facteurs qui sont importants. Tout d’abord, notez qu’elle est plus facile à obtenir si la vessie de votre partenaire est pleine. A condition que le coït ne soit pas douloureux dans ces conditions. Ensuite, le deuxième facteur capital est bien évidemment l’excitation. L’excitation de votre partenaire doit effectivement être à son paroxysme pour lui permettre de produire un éjaculation. Toutefois, cette excitation est particulièrement dépendante de sa capacité à se relâcher d’où, encore une fois, l’importance de l’encourager dans ce sens. Pour le reste, patience, variation et progressivité feront le reste.

Related posts

Masturbation, avantageuse ou non dans une vie sexuelle ?

Irene

La santé des hommes et les problèmes de dysfonctionnement sexuel

Irene

Tout savoir sur la pénoplastie

Journal

Leave a Comment