Image default

Le symptôme TMS à éviter autant que possible

Notez cet article

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont des douleurs du système musculo-squelettique humain. On distingue les articulations, les ligaments, les muscles, les nerfs, les tendons et les structures qui supportent les membres, le cou et le dos. Dès qu’un risque potentiel de trouble musculo-squelettique est identifié, il faut une évaluation afin de déterminer s’il existe un risque élevé de blessure. Un danger en milieu de travail est une source potentielle d’atteinte pour un travailleur d’où le besoin d’une formation tms. La formation ne dure qu’une journée en général et inclut la sensibilisation, l’identification et la réduction des TMS au travail.

Facteurs de risque de TMS à bien connaître

Une grande répétition des activités, associée à d’autres tâches telles qu’une grande force ou des postures désagréables, peut participer à la formation tms. Un travail est considéré comme très répétitif si la durée d’un cycle compte moins de 30 secondes, donc requiert de grands efforts. En effet, plusieurs emplois requièrent des activités de force exagérée sur le corps humain. Sur le lieu de travail :

— Les TMS constituent la plus grande cause des accidents sur un lieu de travail et sont responsables d’environ 30 % des frais d’indemnité pour les travailleurs

— Les entreprises dépensent une somme considérable pour les coûts directs des TMS

— Les coûts indirects des TMS peuvent valoir jusqu’à cinq fois supérieures par rapport aux coûts directs

— Les frais économiques et humains des TMS ne sont pas utiles parce que les troubles musculo-squelettiques peuvent être évités. Pour comprendre les bases d’une tactique pour se prévenir des TMS, il est important de comprendre ce que sont les TMS et quels en sont les causes. Grâce aux connaissances requises, vous serez en mesure de consacrer du temps, de l’attention et de l’argent de la manière la plus efficace possible pour prévenir les TMS.

Explication des troubles musculo-squelettiques

Qu’est-ce qu’un trouble musculo-squelettique plus précisément ? Les TMS sont généralement des blessures et des douleurs qui ont un impact direct au mouvement du corps ou des squelettes. Ci-après quelques troubles les plus courants : tendinite — entorse ligamentaire — syndrome du cou sous tension — épicondylite — radiculite digitale — syndrome de dos mécanique — rupture / hernie discale, etc. On utilise le terme “trouble musculo-squelettique” parce qu’il décrit bien le problème. Mais les autres désignations courants des TMS sont “traumatisme lié aux mouvements répétitifs”, “traumatisme lié au stress récurrent”, “traumatisme attaché au sur-emploi” … Le problème que pose l’utilisation de ces termes est qu’elles impliquent des causes restreintes de dommages au système musculo-squelettique : la répétition et le stress. Ce qui est pourtant limité, du fait que de plus en plus de recherches mettent en évidence d’autres causes de TMS. Tout cela implique le besoin d’une bonne formation tms au quotidien.

Les causes des troubles musculo-squelettiques

Lorsqu’un travailleur est exposé à des facteurs de risque de TMS, il commence à se fatiguer plus vite que d’habitude. Lorsque cette fatigue dépasse le système de récupération de son corps, il développe un déséquilibre au niveau des muscles et des squelettes. Avec le temps, quand la fatigue persiste et risque de devenir une fatigue générale rendant la personne touchée plus faible que jamais. C’est là qu’un trouble musculo-squelettique peut se présenter. Les facteurs de risque peuvent être divisés en deux catégories : les facteurs de risque liés au travail et les facteurs de risque attachés à l’individu. Que ce soit à la maison ou au bureau, le corps ne peut pas faire la distinction entre les mouvements, tant qu’ils se ressemblent, le système immunitaire se lasse rapidement. L’augmentation de la quantité d’activités augmentera la force donnée. Ainsi, dans le cas où vous ne prévoyez pas le temps suffisant pour récupérer de force, vous risquez de finir par ressentir des malaises. Si le nombre d’activités s’ensuit sans repos approprié, des maux et des souffrances peuvent même apparaître.

L’apprentissage de tout ce qui concerne les TMS

Suivre une formation de type médicale peut aider les travailleurs à prendre conscience de tout ce qui concerne les troubles qui peuvent atteindre les os et les muscles du corps humain. Tous les départements dans une société peuvent et doivent suivre la formation pour prévenir ce genre de maladies. En effet, sans précautions, l’avenir d’une entreprise est en jeu à cause des tâches souvent répétitives à l’intérieur. Les objectifs de la formation tms sont :

— la compréhension des cycles évolutifs des TMS pour prévenir les risques bien avant

— la maintenance de l’emploi d’un salarié touché par le TMS

— le suivi des actions de prévention des TMS pour prévenir l’apparition des troubles

— la sensibilisation des employés à la préservation de santé face à l’existence de TMS

Classés comme une maladie professionnelle, le TMS n’est pas quelque chose à prendre à la légère quel que soit le poste exercé dans une entreprise. Et ce, quel que soit le département où le salarié peut se trouver.

Soulagement des effets de TMS

La prévention des Troubles musculo-squelettiques représente un enjeu important pour les entreprises. Ses impacts sont variés, tant sur l’organisation, la qualité de service, le statut, l’atmosphère sociale et l’exploit économique de l’entreprise. Toutes les entreprises voient souvent les TMS comme un sort. Ainsi, la formation tms est destinée à donner aux employés atteints ou pas de TMS des astuces pour assurer l’observation et l’analyse d’une situation de travail relié au risque de TMS. Grâce à l’association des expertises de 3 professionnels dont (ostéopathe, ergonome et préparateur physique), une liste claire des risques TMS est établie et les salariés déjà touchés peuvent bénéficier d’un premier degré de soin. Après un bilan ostéopathique individuel ainsi qu’une analyse complète des conditions de travail, il faut bien respecter le plan d’action : formation visée, habitude aux postes, persévérances ostéopathiques, adaptation aux postes de travail… Avec une méthode d’analyse établie sur la réalité du travail et l’établissement d’une conduite de projet spécifique, il faut que tous les salariés d’une entreprise puissent maîtriser les facteurs santé-sécurité, efficacité et qualité ainsi que vecteurs de la performance de l’entreprise. Sachant qu’avec une bonne organisation des tâches, la bonne posture et le soin du corps, les TMS sont sûrs d’être évités.

Autres articles

Quels sont les symptômes du cancer du sein ?

Tamby

Comment vivre avec un handicap ?

Odile

Comment choisir la mutuelle qui vous correspond

Journal

 Soigner le TDAH sans utiliser de médicaments

Journal

Embolie pulmonaire – Définition, Causes, Symptômes

administrateur

Les 5 catégories de maladies psychiques les plus courantes

Odile