Image default
Se soigner

Quel défibrillateur automatisé externe (DAE) choisir ?

Notez cet article

Quel que soit le type d’appareil choisi, le rôle d’un défibrillateur automatisé externe consiste à venir au secours d’une victime d’infarctus avant l’arrivée des secours. Il faut pourtant se rendre à l’évidence que tous les dispositifs ne se ressemblent pas et ne sont pas indiqués pour toutes les utilisations. De la rue à un gymnase, sur un enfant ou un senior, il est évident que le même appareil ne conviendra pas à toutes les circonstances. Il convient donc de savoir le genre d’appareil le plus indiqué et d’apporter une attention particulière à son choix pour garantir les meilleurs résultats.

Deux dispositifs principalement rencontrés

Lorsque l’on évoque les défibrillateurs automatisés externes également appelés DAE, deux types d’appareils sont proposés.

  • Le défibrillateur semi-automatique (DSA)

Avec ce type de dispositif, le choc électrique est délivré lorsque l’utilisateur appuie sur un bouton défini. Ce choix de fonctionnement permet ainsi au sauveteur de s’assurer que personne ne touche la victime au risque de recevoir également la décharge. Ce défibrillateur réduit ainsi les risques courus par les secouristes.

  • Le défibrillateur entièrement automatique (DEA)

Il s’agit du type de défibrillateur le plus utilisé dans les lieux publics. Il se charge d’analyser le rythme cardiaque de la victime et décide de manière autonome de délivrer le choc électrique au moment opportun. Selon les modèles, il donne des instructions visuelles ou vocales pour positionner les électrodes. Il informe également le sauveteur des différentes actions effectuées. Il garantit ainsi une utilisation aisée, même pour les débutants.

Les critères de choix du DAE

Pour bien choisir un DAE, il existe plusieurs critères importants à prendre en compte. Les plus importants sont les suivants :

  • La possibilité d’utiliser l’appareil dans les lieux publics, bruyants ou humides ;
  • La durée de vie des électrodes ;
  • La durée de vie des piles ;
  • Le coût des piles et des électrodes ;
  • La garantie ;
  • La marque de l’appareil ;
  • Le type d’utilisation auquel est destiné l’appareil ;
  • La disponibilité des mises à jour ;
  • Le service après-vente.

Related posts

Défibrillateur cardiaque : mode d’emploi

Journal

Orthodontie à Paris : quelles solutions pour les adultes ?

administrateur

Les médecines douces, une vraie alternative

Journal

Leave a Comment