Image default
Grossesse - Enfant

Quand introduire les aliments complémentaires dans l’alimentation de votre bébé ?

Notez cet article

Avant d’introduire des aliments complémentaires dans l’alimentation de votre bébé, certains paramètres sont à prendre en compte. Plus de détails dans l’article suivant.

Est-ce que votre bébé est prêt ?

En général, un bébé comble ses besoins nutritionnels par le biais du lait, soit par l’allaitement ou en biberon. En général, l’introduction des aliments complémentaires se fait à partir de 6 mois. Néanmoins, certains spécialistes de la santé nutritionnelle infantile recommandent à partir de 4 mois. L’introduction des aliments se fait bien sûr de façon progressive pour laisser un temps d’adaptation à votre bébé.

Il faut cependant noter que les rythmes de croissance diffère d’un enfant à un autre. Certains bébés doivent consommer d’autres aliments pour qu’ils grandissent normalement. Avant de donner des aliments complémentaires au bébé, quelques critères sont à vérifier :

  • la production de salive
  • la suffisance d’enzymes pour qu’il puisse digérer les aliments concentrés
  • la tolérance des reins par rapport aux grandes quantités de protéines
  • la maturité du système immunitaire

Les détails de ces données sont normalement fournis par un pédiatre. Quelques signes doivent vous inciter à introduire des aliments complémentaires dans l’alimentation de votre bébé. Vous pouvez décider l’apport lorsque :

  • L’alimentation à base de lait ne suffit plus au bébé.
  • Le bébé se tient assis sans aide.
  • Le bébé peut soutenir sa tête.
  • Le bébé est en mesure de repousser des objets.
  • Le bébé s’intéresse aux autres aliments.

Il est évident que certains bébés ont leur propre rythme.

Comment procéder ?

Commencer les aliments complémentaires est un nouveau pas pour un bébé. Il est donc préférable de choisir un moment où votre enfant est en bonne santé.

Certains experts recommandent d’offrir le lait maternel ou la préparation commerciale avant les aliments solides jusqu’à 7 mois environ.

N’oubliez pas, jusqu’à 12 mois, le lait reste l’aliment principal de votre enfant et les aliments solides sont « complémentaires » au lait. Il doit boire au moins 750 ml par jour jusqu’à 9 mois et 600 ml par jour jusqu’à 2 ans.

Pour introduire les aliments solides, offrez de petites quantités à votre bébé, c’est-à-dire environ une cuillère à café. Vous pourrez ensuite augmenter progressivement selon la faim de votre enfant. Au début, donnez des aliments une ou deux fois par jour comme des céréales pour bébés enrichis au déjeuner, de la viande ou du tofu, ainsi que des légumes au dîner, puis du poisson et des légumes au souper, en fonction de sa faim.

Vers 7 à 8 mois, ses repas seront plus réguliers. Son dîner pourrait être composé de légumineuses, de fromage et de yogourt comme collation, ainsi que des fruits en compote en guise de dessert.

Jusqu’à au moins 1 an, il convient d’offrir à boire et à manger lorsque votre enfant vous le demande. Vous instaurerez ensuite progressivement l’heure de repas et de collations.

Les textures des aliments

Pour initier vos enfants aux textures des aliments, procédez de la façon suivante :

  • Mélanger les textures : c’ est une façon d’aider votre enfant à accepter d’autres aliments. Vous pouvez broyer la purée de légumes et mettre plus de viande. Faites l’inverse le lendemain et variez autant que possible les jours suivants.
  • Pour les viandes, préférez les rôtis au haché ; pour la compote, utilisez la fourchette ou la presse-purée ou donnez des fruits coupés.
  • N’hésitez pas à lui donner des crudités comme les carottes râpées ou autres. Allez -y progressivement. Pour que votre enfant puisse profiter au maximum des apports nutritionnels, ôtez juste les pépins et n’enlevez pas la peau. Jusqu’à un certain âge, évitez les poivrons et radis.

Related posts

Régime de grossesse : quels aliments privilégier et quels produits éviter ?

sophie

Les huiles essentielles durant la grossesse

administrateur

Éradication des poux : la méthode ultime

Journal

Leave a Comment