Image default

Dans quel cas faire un test de paternité ?

Notez cet article

Le test de paternité permet d’établir la relation filiale entre un enfant et son géniteur. Il est recommandé le plus souvent lorsqu’il existe des doutes sur la paternité d’un enfant, surtout lorsque le père désigné n’est pas marié à la mère de l’enfant et que ce dernier (l’enfant) n’a pas été reconnu encore par le père désigné comme étant de son sang. Une mère qui veut que son enfant hérite d’une partie des biens de son père ou que ce dernier lui verse une pension alimentaire, peut également avoir recours à un test  ADN pour prouver la filiation entre le père et l’enfant. Mais le test de paternité, qu’est-ce que c’est exactement ? A quoi sert-il ?

Le test ADN, où comment établir le lien de filiation

Il est assez commun de voir des tiraillements au sein d’une famille au sujet de l’identité réelle du père d’un enfant. A ce moment-là, avoir recours à un test de paternité est vivement conseillé, surtout si vous avez à cœur de ramener la paix et la tranquillité au sein de la famille. Il est de nos jours possible de faire un test de paternité en ligne. Commandez votre test de paternité sur ce site web en toute tranquillité ! 

Pour un test ADN effectué en ligne, il est important de savoir que les résultats sur le plan juridique n’ont aucune valeur. Ils apportent bien entendu une vérité relative biologique. Pour avoir une valeur juridiquement parlant, vous devez accompagner ces résultats d’un acte de reconnaissance de paternité.

A quel moment faire un test de paternité ?

Dans la vie pratique, le test de paternité se fait suivant les circonstances que vit la mère de l’enfant ou la famille toute entière. Il permet par exemple de lever les questionnements sur l’identité du père d’un enfant conçu hors mariage, et à ce moment, il est effectué durant la grossesse, bien avant que l’enfant ne naisse. Ici, on met en parallèle les marqueurs d’ADN du bébé à naître contre ceux du père présumé.

Pour ce faire, on prélève un peu de sang de la mère (qui contient l’ADN du fœtus) et on procède au test proprement dit. Dans des cas autres que celui-ci, on peut utiliser également la salive, le sperme, bien connus pour contenir de l’ADN. Les poils du corps ou les cheveux peuvent aussi être utilisés, mais offrent une précision des résultats inférieure comparativement aux autres échantillons.

Autres articles

Santé : quels sont les aliments à éviter pendant la grossesse ?

administrateur

3 conseils utiles pour une femme enceinte

Emmanuel

La draisienne : une activité ludique pour les jeunes enfants

Ines

Les massages pour les femmes enceintes

sophie

Quelques conseils pour faire le bon choix d’un chauffe biberon

Irene

Femme enceinte : toutes les astuces pour bien dormir !

Irene