Image default

Les raisons de se former à la méditation de pleine conscience

Les nombreux changements survenus dans le monde du travail et dans la société en général ces dernières années ont entraîné l’émergence d’un phénomène nouveau : le stress. Faisant partie des plus grands problèmes de notre temps, le stress est devenu bien plus que cela. En effet, le stress est un enjeu sociétal, un fléau qui concerne pas moins de 3 personnes sur 4 ! Mais voilà que depuis quelques temps déjà, les personnes angoissées, stressées, mais aussi déprimées deviennent plus calmes, plus confiantes, plus sereines aussi. La raison est simple : elles se sont toutes formées à la méditation de pleine conscience. Gros plan sur une méthode douce et naturelle, synonyme de bien-être

Pourquoi se former à la méditation de pleine conscience ?

Exit les idées reçues. La méditation n’est pas une pratique réservée aux seuls moines bouddhistes, aux ascètes post-soixante-huitards ou encore aux bobos. Loin de là ! La méditation est une activité intemporelle, personnelle qui ne demande aucune adhésion à quelconque champ de pensée. La méditation de pleine conscience est une méthode pour méditer, pour maîtriser ses émotions et prendre du recul tout simplement. Une sorte d’arrêt sur image qui permet de se recentrer sur soi. Bien entendu, pour démarrer il est préférable de suivre une formation de méditation de pleine conscience sur Grenoble par exemple. L’occasion d’en connaître les ficelles pour pouvoir la pratiquer comme bon nous semble. 

L’un des effets les plus reconnus de la méditation de pleine conscience est d’apprendre à mieux gérer ses émotions, à lâcher prise. Mais ce n’est pas là le seul avantage à cette pratique régulière. La pratique de la méditation de pleine conscience permet de se soulager des pensées négatives, des obsessions, de ruminations mentales. Cela permet aussi de réduire à minima les épisodes de tristesse et de déprime pour celles et ceux qui en sont sujets souvent. Idéal pour traverser sereinement les moments difficiles qui ponctuent notre existence. En marge, cela permet aussi de développer notre capacité de concentration, d’attention, d’apporter la paix et la sérénité intérieure. Pour finir, la pleine conscience modifie radicalement notre rapport au monde. 

Pour finir, ce qui est bien dans la méditation de pleine conscience est qu’il n’est pas indispensable de s’installer sur un tapis de sol, d’allumer des bougies ou encore de s’asseoir sur un coussin. Avec l’habitude et la pratique, au travail, en vacances, pendant un repas, en marchant ou encore en faisant le ménage notamment, nous sommes capables de la pratiquer. Peu importe la situation, il est possible de faire une « pause », « d’être présent » en se concentrant sur sa respiration et en vivant pleinement l’action en cours. 

Autres articles

Comment prendre soin des lèvres gercées ?

Journal

Le cannabidiol ou CBD : le cannabis légal

sophie

Les différentes étapes de développement psychologique d’un enfant

Laurent

Méditation pleine conscience : bienfaits et contre-indication

Irene

Lutter contre les moustiques, lutter contre des maladies mortelles

Irene

Bien-être et zen attitude, zoom sur les cours de yoga à Lyon

Journal