Image default

Les médecines douces, une vraie alternative

Médecine douce, alternative, même si leur efficacité n’est pas prouvée scientifiquement, les patients et les médecins reconnaissent volontiers leurs effets bénéfiques sur la santé. Acupuncture, sophrologie, ostéopathie, phytothérapie, homéopathie, autant de pratiques qui ont en commun de traiter les patients d’une manière différente de la médecine traditionnelle. Elles permettent de soulager des symptômes très variés. La naturopathie est une médecine alternative qui présente de réels avantages pour votre santé que ce soit pour un enfant, un homme ou une femme. 

Se soigner avec les plantes

Parmi les 500.000 espèces recensées environ 22.000 renferment des principes actifs. Aujourd’hui la morphine provient de l’opium, l’aspirine du saule et certains anti cancéreux de la pervenche tropicale ou de l’If. Plus de 60% des médicaments sont issus de végétaux ou inspirés de molécules qu’ils contiennent. Les raisons sont nombreuses pour lesquelles les patients choisissent les médecines douces. Le risque est de penser que comme c’est naturel, il n’existe aucun danger à les consommer. Cette pratique non conventionnelle même si ce ne sont que des vitamines peuvent être dangereuses pour l’organisme si elles ne sont pas utilisées de façon responsable.

Elles ont le vent en poupe

Le but de ces médecines parallèles est de nous soigner sans molécules chimiques et renforcer naturellement notre bien être. Aujourd’hui de nombreuses personnes se tournent volontiers vers ces médecines  pour soulager les douleurs lorsque les traitements traditionnels ont échoué. Les thérapies alternatives efficaces n’ont presque aucun effet secondaire contrairement aux médicaments sur ordonnance. Nausée, fatigue, troubles du sommeil, douleurs chroniques, les médecines douces permettent associées à d’autres traitements de soulager des symptômes très variés. L’hypnose peut même parfois remplacer une anesthésie chez certains patients qui ne supportent mal les produits traditionnels. Dans tous les cas si l’on souffre d’une maladie grave, le feu vert du médecin reste absolument indispensable, quelle que soit la médecine complémentaire choisie.

Autres articles

Misez sur la nature pour vous soulager au quotidien

Journal

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Journal

La spiruline NaturaGreen de Natura4Ever , c’est quoi ?

Irene

Le CBD peut-il aider à lutter contre la dépression ?

Emmanuel

Un suivi permanent de la santé buccodentaire de toute une famille auprès d’un centre dentaire familial

sophie

Covid 19 : la stérilisation du matériel médical, une étape clef

administrateur