Image default

Conseils pour choisir votre assurance complémentaire santé

Notez cet article

La première chose à faire est de déterminer et hiérarchiser vos principaux postes de dépenses en matière de santé. Si vous entendez souscrire un contrat qui couvre toute la famille, il faudra alors prendre en compte les besoins de santé de chaque membre de la famille. Peut-être, en faisant le calcul, estimeriez-vous qu’il serait préférable qu’une personne en particulier ait sa propre mutuelle (une personne handicapée, par exemple).

Faire jouer la concurrence en comparant les différentes formules

A partir du moment où vos postes de dépenses sont hiérarchisés en détail, vous avez déjà une idée des formules susceptibles de répondre à vos attentes. A l’aide d’un comparateur en ligne, vous découvrez les différents niveaux de couvertures des assurances complémentaires Santors, les tarifs, les formules spécifiques (mutuelle pour sénior, mutuelle étudiante, etc.) ainsi que les prestations prises en charge.

Assurance et mutuelle santé : Qu’est-ce qui les différencie ?

En principe, les deux organismes proposent de couvrir les dépenses médicales qui ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie. Mais le mode de fonctionnement n’est pas le même. L’assurance santé vend des contrats de complémentaire santé, même titre qu’une compagnie vend des contrats d’assurance auto. Bref, il s’agit d’une société commerciale comme une autre. Les contrats sont d’ailleurs régis par le Code de commerce.

De son côté, la société d’assurance mutuelle est un organisme à but non lucratif dont les activités sont régies par le Code de la mutualité. La mutuelle fonctionne exclusivement grâce aux cotisations des adhérents. D’ailleurs, les excédents de l’organisme sont utilisés pour améliorer les prestations au bénéfice des adhérents.

Les niveaux de garanties de la mutuelle santé

Le premier niveau de garanties correspond au remboursement du ticket modérateur. Le montant du ticket modérateur dépend du remboursement versé par l’Assurance maladie, déduction faite de la participation forfaitaire obligatoire. Par ailleurs, les dépassements d’honoraires éventuels restent toujours à la charge de l’assuré.

Il existe un second niveau de garanties qui couvrent les soins dentaires et optiques. Vous n’êtes pas sans savoir qu’avec un niveau de garantie élevé, le montant du remboursement est d’autant plus important. Certains organismes proposent d’ailleurs la prise en charge de prestations qui ne sont pas couvertes par l’Assurance maladie (cure thermale, médecine douce, etc.).

Les mutuelles prévoient pour chaque niveau de garantie différents postes de remboursement, avec chacun un taux de remboursement après versement de celui de l’Assurance maladie.

Pour les niveaux de garanties les plus élevés, des prestations complémentaires sont prévues : vaccination, implantologie dentaire, parodontologie, chirurgie réfractive… Il existe même dans certains contrats des postes « bien-être » qui couvrent la pédicure, la sophrologie, l’ostéopathie, la médecine douce…

Autres articles

Journée internationale de l’épilepsie le 8 février : une maladie qui touche plus de 700 000 Français

administrateur

Le savon naturel : à l’assaut des salles de bain

Odile

Comment se déroule une intervention de chirurgie des paupières ?

administrateur

Dans quels cas vous rendre dans un cabinet dentaire à Lyon ?

administrateur

Ces bourgeons qui soignent

Journal

Pourquoi est-il recommandé de prendre des compléments alimentaires ?

administrateur