Image default

La poire, un fruit qui se décline à toutes les saisons et qui nous régale !

Saviez-vous qu’il existe plus d’un millier de variétés de poire ? Mais seulement une dizaine domine le marché européen. Petit aperçu des variétés et quelques conseils pour bien choisir son fruit en fonction des saisons.

La poire, un fruit qui nous régale !

Les poires d’été sont récoltées entre juillet et octobre. Elles sont connues pour leur texture fondante et juteuse. Ces poires sont les plus populaires et celles que vous avez le plus de chance de retrouver dans votre épicerie !

  • La Guyot est reconnaissable grâce à son épiderme jaune, sa forme généreuse et sa chaire fine et tendre. Juteuse et très fondante, elle est disponible de juillet à octobre.
  • La variété Bon-Chrétien Williams est reconnaissable grâce à son goût prononcé. Elle libère un arôme léger accompagné d’une pointe d’acidité. Fondante, juteuse et très sucrée, cette variété de poire est la plus cultivée dans le monde. Il existe une variante de cette traditionnelle poire verte, la « Williams Rouge », qui comme son nom l’indique, adopte une robe écarlate. Elle est à consommer à partir de septembre.
  • Une chaire croquante, associée à un parfum léger. Tendre et sucrée, la poire Beurré-Giffard est parfaite pour la saison d’été. Cette poire de « poche » est parfaite pour les petits encas. Sa taille idéale se range facilement dans le sac.

Les poires d’automne viennent égayer cette saison et les imprévus de la rentrée ! Acidulée, juteuse, légèrement parfumée ou même croquante ! Il y en a pour tous les goûts !

  • La poire Conférence est une poire bien de chez nous ! Sa forme unique et longiligne est assez rare. Elle est la poire la plus célèbre en Belgique ! Elle est à consommer fraîche. Croquante et fondante, elle est idéale pour concocter de bonnes recettes.
  • Le Durondeau est un autre type de poire autochtone à l’épiderme épais. Si vous croquez dans sa robe épaisse vous n’oublierez sûrement pas son goût fruité et sucré.
  • Typiquement belge, la Doyenné du Comice est la plus délicate des poires. Sa peau lisse, jaune pâle est très agréable au toucher et dans la bouche. Les plus gourmands savent qu’elle est aussi délicieuse cuite. Elle est souvent utilisée dans des recettes de « cûtes peures di Lidge » dites « poires cuites de Liège« . Vous la retrouverez d’octobre à mars.
  • En Wallonie, la plus célèbre c’est la Légipont ! Sa chair blanche et fondante dégage un goût sucrée légèrement acidulée.
  • La Belle Epine du Mas est très prisée par les restaurateurs notamment pour sa forme régulière. Délicatement musquée, vous pouvez apprécier son parfum très agréable dès la première bouchée.
  • La peau épaisse et son goût musqué permet à la Beurré-Hardy de se démarquer des autres variétés de poires. Grâce à sa robe, elle est parée pour affronter l’automne. Elle est à déguster de septembre à novembre.
  • L’Alexandrine-Douillard est disponible de septembre à novembre. Sa couleur jaune dorée la différencie des autres variétés de poires. Elle est aussi très juteuse en comparaison avec les autres poires.
  • La Louise-Bonne d’Avranches est une poire très résistante. Sa couleur verte tourne au rouge lorsqu’elle est trop exposée au soleil. Sa saveur unique vous fera fondre à tous les coups.
  • La Poire de Fisée est une spécialité normande. Elle a pour particularité d’être consommable uniquement cuite et devient rougeâtre lorsqu’elle commence à chauffer. Disponible en petit nombre sur les marchés, elle est à déguster autour de la Toussaint.

La poire, un fruit qui se décline à toutes les saisons !

En hiver comme en été, rien de mieux qu’un fruit frais pour se réconforter et se donner de l’énergie pour la journée ! Bourrée de vitamines, la poire s’adapte à toutes les saisons !

  • L’Angélys a la particularité d’être disponible de décembre à juin. Cette variété est très récente, puisqu’elle a été créée en 2000. Elle est cultivée dans la région d’Angers en France. Pour faire face au froid, elle se pare d’une épaisse robe et se conserve 3 semaines en dehors du frigo.
  • La Passe-Crassane est très reconnaissable. Sa forme ronde et imposante ne passe en effet pas inaperçue.

Les producteurs s’attachent aussi à conserver les poires en les stockant dans le but de retenir toute leur fraîcheur. Elles peuvent être conditionnées manuellement où à l’aide d’une machine par un procédé d’atmosphère contrôlé. Grâce à ces différents procédés, on retrouve des poires de qualité tout au long de l’année.

Vous souhaitez conserver vos poires toute l’année ? Petit-aide-mémoire sur les étapes à suivre pour sélectionner les variétés de poires qui conservent le mieux et les astuces pour les stocker.

  • La première étape consiste à bien séparer les poires les unes des autres. Au bout d’une semaine, observer lesquelles résistent le mieux. Puis, se débarrasser de celles qui changent de couleur ou de texture. Les conserver à l’intérieur d’une cagette, dans un endroit où la température avoisine les 10° et surtout à l’abris et de l’humidité. Tremper la queue de la poire dans la cire pour éviter le dessèchement. A noter que le pédoncule doit toujours être placé en haut pendant le temps de conservation. En suivant ces quelques étapes, vous aurez de grandes chances de déguster des poires durant plusieurs mois !
  • Quelques variétés de poires se conservent mieux que les autres. Par exemple, la Doyenne du Comice ou la Duchesse de Bérerd se récoltent en octobre et se conservent jusqu’en décembre. La Conférence, elle se cueille en septembre et expire en novembre. La poire qui se conserve le plus longtemps est la Duchesse de Bordeaux qui se déguste de novembre à mars.

Vous l’aurez compris, en été comme en hiver, la poire est le fruit … qui plait !

Autres articles

Pourquoi enrichir son alimentation en oméga 3 ?

Journal

5 boissons qui vous feront oublier le verre de lait

administrateur

Quels sont les avantages de la viande bio ?

Odile

Musculation : conseils pour prendre du muscle rapidement

Odile

6 aliments qui contiennent du sélénium

Irene

Jus de légumes pour récupérer après les excès

Irene