Image default

Le principe du Bottom Feeder

Privilégié par certains vapoteurs et pourtant encore peu connu, le concept du Bottom Feeder existe depuis déjà une dizaine d’année. Si le terme n’est pas encore répandu, parions qu’il ne va pas tarder à se démocratiser dans le monde de la vape.

Bottom Feeder : qu’est-ce que c’est ?

Littéralement, « bottom feeder » (aussi appelé « BF » ou « Squonker ») peut se traduire par « alimentation par le bas ». Le principe est simple : il vous suffit d’appuyer (de « squonker ») sur le flacon souple contenant votre e-liquide pour l’injecter directement dans votre dripper. Pour cela il faut être équipé d’une box bottom feeder electronique, qui permet d’accéder au flacon sans avoir à démonter votre e-cigarette. A noter tout de même que pour permettre une telle alimentation, votre atomiseur doit posséder une connexion 510 percée pour permettre au liquide d’être bien diffusé dans l’atomiseur.

Pourquoi opter pour une box BF ?

Si vous vapotez, vous savez que se trimballer tout le matériel nécessaire pour recharger votre e-cig peut vite s’apparenter à une corvée ! L’avantage du Bottom Feeder est d’avoir une autonomie plus conséquente grâce à sa petite bouteille souple. Remplissez votre bouteille à la maison et sortez de chez vous les poches moins encombrées ! Niveau manipulation c’est simple comme bonjour : une pression sur le flacon et le tour est joué !

Si au début de leur commercialisation les box de ce type étaient hors de prix, leur démocratisation récente et l’intérêt des fabricants pour ce système d’alimentation a permis d’ouvrir le marché, et d’ainsi rendre leur coût plus raisonnable et accessible au plus grand nombre.

Côté look, impossible de nier que l’apparence des Squonker est aussi une des raisons de leur succès, avec leur design compact et élégant. Elles sont généralement de forme rectangulaire pour accueillir la bouteille et les accumulateurs (les piles) ou la batterie.

Inconvénients des boxs Bottom Feeder

Malgré l’autonomie importante que lui confère son flacon souple, il faut tout de même recharger son flacon ! Il faudra donc retirer la bouteille, bien la rincer (et vérifier aussi le pin de la box ainsi que le petit tuyau faisant remonter le liquide) pour conserver toute la saveur du e-liquide, la remplir à nouveau puis la réinstaller dans son emplacement d’origine !
Il faut aussi faire attention à l’over squonking ! C’est le terme utilisé pour parler du fait d’appuyer trop fort sur la bouteille, provoquant ainsi des fuites pas franchement agréables pour les mains… et pour les vêtements !
Le bottom feeding nécessite également de posséder tous les accessoires adéquats pour sa bonne utilisation (dripper, coil, etc.).

La box bottom feeder présente donc certains avantages comparés à une cigarette électronique classique, notamment une plus grande liberté de mouvements avec des heures d’autonomie, et une manipulation simplifiée. Elle nécessite néanmoins un certain entretien et des précautions d’emplois. Mais les amateurs de saveurs désirant peu s’encombrer lors de leurs sorties apprécieront à coup sûr ce mode de vapotage !

Autres articles

Comment mesure-t-on sa bande passante internet ?

Tamby

Régime qui marche : voici les 6 incontournables !

administrateur

3 conseils pour faire votre choix entre le masque et la visière de protection

administrateur

Droit médical : les fonctions des avocats spécialisés

sophie

Quels sont les différents types de blouse et dans quelles circonstances les utiliser ?

Journal

Retrouvez un sourire scintillant avec un procédé sans péroxyde

Bon à savoir