Image default

Voyager lorsque l’on a des problèmes de santé

Notez cet article

Maillot de bain ? OK. Billets d’avion ? Pareil. Médicaments ?… c’est là que la préparation de votre voyage peut devenir compliquée. Si la plupart des voyageurs ne réfléchissent pas à deux fois avant d’emporter dans leurs bagages de l’aspirine et des médicaments sur ordonnance, il est tout de même conseillé de se renseigner sur ce type de produit.

À votre insu, vos médicaments sur ordonnance et même certains médicaments en vente libre pourraient être illégaux là où vous vous rendez.

Se renseigner auprès de votre médecin

Avant votre voyage, consultez votre médecin pour déterminer vos besoins en matière de soins de santé.

Vous pouvez faire des recherches sur les conditions environnementales comme l’altitude, la pollution de l’air et l’humidité de votre destination. Des données qui peuvent influencer vos problèmes de santé spécifiques.

N’oubliez pas de vérifier la disponibilité et les normes de soins dans la ville et le pays où vous vous rendez.

Prévenir les bonnes personnes

Laissez à votre famille et à vos amis de confiance les coordonnées des personnes à contacter en cas d’urgence ainsi que des copies de vos ordonnances. Emportez deux copies avec vous, l’une dans votre mallette de transport pour la cabine et l’autre dans votre bagage enregistré.

Ayez sur vous les coordonnées de votre famille en cas d’urgence. N’oubliez pas de noter ces informations dans la section de votre passeport consacrée aux coordonnées d’urgence.

Si vous êtes allergique à certains médicaments, aliments, piqûres d’insectes ou autres problèmes médicaux particuliers, envisagez de porter un bracelet “alerte médicale” et d’avoir sur vous une lettre de votre médecin expliquant le traitement nécessaire si vous tombez malade.

Des médicaments illégaux dans certains pays

Il se peut que vos médicaments sur ordonnance soient illégaux dans certains pays. Les médicaments autorisés varient d’un pays à l’autre.

Au Japon, par exemple, vous pouvez apporter jusqu’à deux mois de médicaments en vente libre autorisés et jusqu’à deux mois de vitamines autorisées. Toutefois, il est illégal d’importer au Japon certains médicaments en vente libre comme les inhalateurs et d’autres médicaments contre les allergies et pour libérer les sinus. Plus précisément, les produits en vente libre contenant des stimulants ou de la codéine sont interdits.
Vous pouvez généralement apporter au Japon jusqu’à un mois d’approvisionnement en médicaments sur ordonnance. Vous devez apporter une copie de l’ordonnance de votre médecin ainsi qu’une lettre indiquant l’objectif du médicament. Toutefois, certains médicaments délivrés sur ordonnance comme l’Adderall, ne peuvent pas être importés au Japon, même s’ils sont accompagnés d’une déclaration en douane et d’une copie de l’ordonnance. N’emportez pas de médicaments sur ordonnance, y compris l’insuline et les injecteurs, sans avoir obtenu un certificat d’importation appelé Yakkan-Syoumei du ministère de la santé, du travail et de la protection sociale.

Renseignez-vous sur le pays de votre destination et contactez l’ambassade ou le consulat du pays que vous comptez visiter pour vous assurer que vos médicaments ne sont pas considérés comme des substances illégales en vertu des lois locales.

Transporter les médicaments

Mettez vos médicaments sur ordonnance dans votre bagage à main au cas où vos bagages enregistrés seraient retardés ou perdus. Si vous mettez vos médicaments dans votre bagage à main, vous pourrez également y avoir accès durant le voyage.

Les médicaments qui doivent être réfrigérés peuvent être transportés dans un sac de médicaments isolé, une glacière de voyage ou même un sac-repas isolé.

Emportez une lettre de votre médecin décrivant votre état de santé et les médicaments dont vous avez besoin. N’oubliez pas de demander à votre médecin et à votre pharmacien le nom générique ou chimique de votre médicament. Les noms des médicaments diffèrent dans de nombreux pays.

Emballez une note sur du papier à en-tête du médecin prescripteur pour les substances contrôlées telles que les analgésiques, les stimulants et les médicaments injectables.

Autres articles

Secrétaire médicale : le métier de contacts humains

administrateur

Pour un repos rassérénant il faut un bon lit !

Journal

Aide aux personnes âgées et accompagnement de la vie quotidienne !

Irene

Transmettre ses connaissances en médecine avec passion

Ines

Pourquoi les cheveux afro sont difficiles à hydrater ?

Irene

Comment faire accepter l’envoi en maison de retraite à votre parent ?

Tamby