Image default
Bien-être - Psycho

La plante de chanvre est-elle autorisée ?

Notez cet article

Sachez que la plante de chanvre est depuis longtemps considérée comme un type de drogue. Son utilisation dans le domaine du bien-être et de la santé est régie par des règles claires et strictes. Son composant addictif reste toujours très cherché par des dealers. Le gouvernement se voit donc obligé de mettre en place des dispositifs légaux permettant d’endiguer toutes sortes de trafic illicite.

La plante de chanvre : les interdictions à savoir

Il faut savoir que les fleurs de CBD viennent des plants de chanvre femelles qui ne produisent que de cannabidiol. Pour pouvoir les utiliser à bon escient, vous devez savoir les lois en vigueur. L’article R. 5132-86 prohibe par exemple toutes les activités liées à l’exploitation de la plante de chanvre. Cette réglementation est a priori à prendre à la lettre avant de tenir compte de diverses autres interprétations. Elle concerne particulièrement la production, la fabrication, le transport, l’importation, la détention, l’exportation, la cession, l’acquisition et la consommation des produits issus du chanvre.

Cependant, il faut bien comprendre le contenu de l’article R. 5132-86. En fait, le cannabis, sa plante et sa résine sont concernés par cette interdiction. Il en va de même pour tous les produits qui en résultent. Aussi, les substances addictives de chanvre sont touchées par cette prohibition. Elles sont nombreuses. Les tétrahydrocannabinols en font partie. Le delta 9-tétrahydrocannabinol est la variété la plus visée. Ils contiennent des esters, des éthers et des sels qui présentent tous un risque imminent d’addiction.

Les variétés de plantes de chanvre autorisées

Le gouvernement devient de plus en plus conscient de différentes vertus du chanvre. C’est la raison pour laquelle des dérogations concernant l’application de l’article R. 5132-86 du code de la santé publique sont spécialement mises en place. Elles autorisent la culture, la commercialisation et l’utilisation industrielle des graines et des fibres de certaines variétés de cannabis sativa L. Celles-ci doivent toutefois répondre à des critères stricts.

La teneur en delta-9-tétrahydrocannabinol de ces plantes autorisées ne doit pas dépasser le taux de 0,20 %. Cette exigence vise surtout à proposer aux consommateurs des produits qui ne sont ni addictifs ni nuisibles à la santé. En effet, pour être sûr de la régularité des marchandises vendues sur le marché, le gouvernement impose une méthode de test. Celle-ci est d’ailleurs prévue par la loi. Cela permet de déterminer exactement le taux ci-dessus, et ce, à travers un échantillonnage effectué par des experts certifiés.

Related posts

Migraines à répétition : les bienfaits de l’ostéopathie

Tamby

Bienfaits du yoga : quels avantages à devenir yoguiste ?

Laurent

L’huile bronzante, LE produit pour une bronzette réussie

Ines

Leave a Comment