Image default

Anatomie de l’oeil

Nos yeux sont tous composés de la même façon, bien que les couleurs des yeux soient différentes en ce qui concerne le centre de l’œil mais aussi le blanc des yeux. Dans cet article vous découvrirez l’anatomie de l’oeil.

Le schéma de l’œil suivant en décrit les différentes parties :

 

La partie visible de l’anatomie de l’oeil

On peut commencer la description de l’anatomie de l’oeil de cette façon : l’œil est sphérique. D’ailleurs il l’est plus en moins en fonction des individus car les personnes astigmates présentent un défaut de l’œil qui n’est pas tout à fait rond et plus ou moins déformé, ce qui ne se voit pas, bien entendu, à l’œil nu et fort heureusement.

Ainsi, lorsque l’on regarde l’œil d’un individu quelconque, on aperçoit d’abord l’iris. L’iris représente la zone ronde, colorée de l’œil. On trouve donc des iris bleu, des iris marron, des iris verts… Au centre de l’iris se trouve un autre cercle, qui est de couleur noir chez toutes les personnes.

Ce cercle noir représente la pupille de l’œil. La pupille est en réalité un orifice, par lequel la lumière entre dans l’œil avant d’atteindre la rétine qui est responsable de notre vision. La couleur noir qui est attribuée à la pupille est dû à l’action des pigments de la rétine, qui absorbent la  lumière.

On peut aussi fréquemment remarquer que la pupille est plus ou moins grande car elle a la capacité de se dilater en fonction de la distance qui sépare les yeux de l’objet cible à regarder et en fonction de l’éclairement. Lorsque la pupille se dilate, cela favorise l’entrée de la lumière en plus grande quantité dans l’œil.

L’œil  est divisé en différentes couches

On distingue trois couches de tissus distincts pour ce qui concerne l’anatomie de l’œil. La première couche de tissu en question se nomme la couche externe de l’oeil. C’est donc la couche la plus proche de notre peau.

Elle comprend la sclérotique, qui est la membrane externe le l’œil, puis la cornée qui passe devant la pupille et fait que cette dernière ne semble pas être un trou. La cornée sert aussi de protection à l’œil, c’est cette partie que l’on touche lors de l’opération de la myopie.

Ensuite il y a la couche intermédiaire qui comprend l’iris, partie de l’œil que nous avons évoqué plus haut, mais aussi le muscle ciliaire qui est une structure annelée qui entoure le cristallin et permet d’accommoder la vue, c’est-à-dire qu’il joue sur la mise au point de l’image. Ceci est fonction de la distance de notre portée par rapport à la cible visée.

Dans cette couche intermédiaire de l’oeil on retrouve aussi la choroïde qui elle est majoritairement composée d’un ensemble de capillaires, vaisseaux sanguins permettant les échanges entre nos cellules et le sang, c’est-à-dire l’apport en oxygène et nutriments et le rejet des déchets. Ces capillaires de la choroïde sont donc source de l’irrigation sanguine de l’œil. Il arrive parfois que les vaisseaux sanguins de l’oeil se mettent à proliférer (accroissent de manière trop importante), ce qui peut conduire à une forme de DMLA.

Enfin, on retrouve la couche interne de l’œil, qui est la couche la plus profonde et donc la plus éloignée de la peau. Celle-ci possède la rétine, avec un ensemble de neurones et de pigments capables de capter la lumière et de transmettre l’information perçue à notre cerveau pour qu’il l’interprète.

Les milieux de l’œil

Une autre partie sur la description de l’anatomie de l’oeil concerne ses différents milieux : il est composé de deux milieux, qui sont plus ou moins liquides. Un milieu à des caractéristiques qui lui sont propres. A l’extérieur de l’œil il y a un autre milieu qui est l’air.

Le premier milieu que va traverser la lumière en arrivant dans l’œil est appelé humeur aqueuse. Comme son nom l’indique, ce milieu est plutôt liquide. Il se situe dans ce qu’on appelle la chambre antérieur de l’œil, c’est-à-dire entre la cornée et le cristallin.

Le second milieu, l’humeur vitrée, correspond au milieu situé entre le cristallin et la rétine. Ce milieu de l’œil est beaucoup plus visqueux que le milieu précédent. Il ressemble à de la gelée épaisse.

Ce milieu n’est pas du tout anodin car il représente environ 80% du volume de l’œil en entier. De plus, des cellules qui ont un rôle de défense dans notre organisme y sont en un certain nombre pour nettoyer et protéger nos yeux.

L’œil et la fovéa

Enfin, pour terminer d’évoquer le sujet de l’anatomie de l’oeil, il faut évoquer la fovéa. Elle se situe au niveau de la macula qui est la partie centrale de la rétine et permet une vision beaucoup plus nette, cette zone de l’œil est d’ailleurs dépourvue de vaisseaux sanguins donc facile à reconnaître.

La fovéa mesure environ 2 millimètres de diamètre et permet de délimiter la rétine temporale c’est-à-dire du côté de tempe, de la rétine nasale (partie de la rétine plus proche du nez).

Autres articles

La conjonctivite enceinte : comment agir ?

Irene

Les accessoires indispensables pour un maquillage des yeux

Irene

Comment choisir son maquillage pour yeux verts ?

Irene

Traitement pour la migraine ophtalmique : ce que vous pouvez envisager

Irene

Maquillage des yeux verts : un tuto de maquillage des yeux fait pour vous

Irene

La position des yeux dans le yoga

Irene