Image default
Vie Pratique

Greffe de cheveux en Turquie : FUE ou DHI ? Quelle technique choisir ?

Greffe de cheveux en Turquie : FUE ou DHI ? Quelle technique choisir ?
5 (100%) 1 vote[s]

La greffe de cheveux en Turquie est une pratique de plus en plus répandue auprès des personnes souhaitant retrouver leur beauté capillaire sans pour autant payer les prix exorbitants pratiqués en France. Opter pour la greffe de cheveux en Turquie permet donc de profiter des dernières techniques d’implantations capillaires en la matière à un prix correct et dans un cadre médical pour profiter d’interventions réalisées par des professionnels de la greffe de cheveux en Turquie. D’ailleurs, il existe différentes techniques qui pourront être proposées, le FUE et le DHI, explications…

La FUE, c’est quoi ?

La greffe de cheveux en Turquie ou ailleurs permet de profiter d’une technique appelée FUE (pour « Follicular unit extraction » soit « Extractions d’unités folliculaires » en français). C’est une technique très appréciée, car les résultats sont plutôt impressionnants et cette méthode propose de nombreux avantages et peu d’inconvénients c’est pourquoi de nombreuses cliniques la pratiquent comme par exemple ici. La FUE commence par une tonte totale ou partielle du cuir chevelu, c’est pourquoi c’est une technique de greffe de cheveux en Turquie qui sera plutôt préconisée pour les hommes. Les follicules pileux sont alors sélectionnés un à un pour ensuite être réimplantés sur la zone choisie à l’aide d’un punch en titane très fin. Une fois la cicatrisation terminée et la repousse commencée, la FUE ne laisse pas de cicatrices visibles et permet de retrouver une chevelure dense sur l’ensemble du crâne. La sélection des meilleurs greffons permet par ailleurs de s’assurer dès l’intervention du résultat souhaité.

La DHI, c’est quoi ?

La méthode DHI est une autre méthode de greffe de cheveux en Turquie, mais qui est aussi pratiquée dans le monde entier. Le protocole ressemble énormément à celui de la FUE si ce n’est que l’outil d’implantation sera différent puisqu’il s’agit d’un implanteur Choi. Ce dernier permet de prélever les greffons à l’aide d’un stylo spécifique pour ensuite être réimplanté à l’aide d’une aiguille. L’avantage avec la DHI c’est que la personne n’aura pas nécessairement à être rasée pour l’intervention et que l’acte est en lui-même beaucoup moins traumatisant pour le corps.

Comment faire le bon choix ?

Si vous avez décidé d’opter pour une greffe de cheveux en Turquie, il est important de bien se renseigner sur les diverses possibilités en la matière et également les conséquences de cet acte sur l’organisme. Vous pourrez peut-être envisager une méthode plutôt qu’une autre, mais c’est surtout le médecin qui sera en charge de votre accompagnement qui sera la personne la plus à même de vous conseiller la technique la plus adéquate. En effet, chaque personne est différente, et selon le sexe, l’emplacement de la zone à traiter, la nature du cheveu et bien d’autres paramètres, certaines techniques seront plus conseillées que d’autres. Être à l’écoute de ses différentes options et des recommandations du praticien sera le meilleur moyen de faire le bon choix et de profiter du résultat souhaité (en découvrir plus sur le sujet ici).

Related posts

Comment faire accepter l’envoi en maison de retraite à votre parent ?

Tamby

Le rôle d’un expert santé en France

administrateur

Comment choisir une résidence sénior médicalisée?

Tamby

Leave a Comment